Voyager. Dans l’espace, dans le temps. Ecouter le froissement du papier, la vibration du tracé. Contempler l’éclat des émaux sortant du four. Sentir les odeurs de la peinture, mixer les pigments en observant leur mouvement incessant, leur texture vivante. Exister dans cet univers fabuleux, se chauffer au grand feu de l’Art avec sa magie sublime de la transformation et de fusion.
Biographie

Née en Russie en 1976 dans une famille où deux générations d’artistes se suivent déjà, Olga commence très tôt à dessiner et à peindre. Ayant appris à lire et devenue une vrai passionnée de la lecture, à 4 ans elle réalise sa première série de gouaches inspirée par de nombreux contes et histoires.

 

Toujours très curieuse et très ouverte envers de nouvelles connaissances et compétences, Olga consacre 7 ans de sa scolarité aux études assidus du piano, songeant même à une carrière musicale. Mais son amour à la peinture l’emporte et à 18 ans elle décide de suivre les pas de son père et devenir elle-même artiste peintre. Elle se lance : durant plusieurs mois elle travail les bases du dessin dans l’atelier d’une artiste peintre de renom Liudmila Romanova. Cela lui permet de réussir le concours et devenir étudiante à l’Ecole des Beaux-Arts de Iaroslavl. Commencent les cinq années d’études très intensives auprès de professeurs d’une grande exigence dans la pure tradition de l’éducation académique.

 

Sa grande soif de perfectionnement intellectuel la pousse à relever un autre défi personnel. Elle va compléter son cursus aux Beaux-Arts par un parcours universitaire. Ainsi Olga entre à la Faculté de Philosophie de l’Université d’Etat de Saint Petersburg.

 

En 2000 elle obtient ses deux diplômes et se transforme en une grande exploratrice nomade. Pour la première fois Olga quitte sa Russie natale et enchaine de nombreux voyages à travers l’Europe. Cet ouverture d’horizons soudaine est très enrichissante et donne lieu à la création de centaines de dessins. Des nouvelles rencontres permettent à Olga d’obtenir quelques propositions d’expositions et de collaborations. Notamment création de dessins pour un service à café chez Villeroi et Boch.

 

Perfectionniste, Olga ressent un besoin d’approfondir sa formation pour se rapprocher des arts visuels contemporains. Elle fréquente pendant un an l’atelier de peinture dirigé par Clémentine Odier, qui l’encourage à poursuivre son éducation.

 

En 2002 Olga entre aux Arts Plastiques de l’Université Paris VIII, dont elle obtient un diplôme de Licence en 2005. Entre 2005 et 2008 Olga travail à la Pensée Russe, édition hebdomadaire française en langue russe, ou elle assure les fonctions de journaliste, rédactrice et designer. Durant toutes ces années d’études et de travail Olga a toujours continuée de créer et d’exposer.

 

En 2003 Olga devient membre de l’Union des Artistes de Russie et depuis elle participe régulièrement aux grandes expositions collectives à la Maison Centrale des Artistes à Moscou et dans différentes villes partout en Russie. Elle expose aussi en France et à l’étranger, notamment en participant à des expositions de groupe. Elle a également réalisée quelques expositions en solo.

 

En 2001, à l’occasion d’un symposium, Olga découvre la technique de l’émail, art ancestral pratiqué dans la région de Iaroslavl depuis des siècles. Attirée par la richesse et l’intensité visuelle de l’émail, Olga continue d’explorer ses multiples facettes au point d’en faire un de ces moyens d’expression préférés.

 

Aujourd’hui Olga partage son temps entre la création et l’éducation de ses deux fils. Son œuvre est présente dans le Musée des Beaux Arts de Iaroslavl, ainsi que dans de nombreuses collections privées.

 

Olga Aleksandrova participe régulièrement à des projets thématiques en France et en Russie. Ses œuvres ont été exposées dans la prestigieuse Galerie Tretiakov à Moscou ainsi que dans le très élitiste salon du Kremlin. Ses tableaux se trouvent actuellement au Centre d’Art Moderne « ARS-FORUM », Centre Créatif International « EMALIS », Musée des Beaux Arts de Iaroslavl, ainsi que dans de nombreuses collections particulières à travers le monde.

photo